Accueil > Moto > Concentrations et balades à moto > Encore les Cévennes et les gorges du Tarn

Encore les Cévennes et les gorges du Tarn

mais en Vstrom et à deux

vendredi 27 mai 2022, par fab le motard

Encore les Cévennes, encore les gorges du Tard, encore Sainte Enimie, ... le pont de Monvert, Villefort.
mais quand on aime ...

Encore une fois ...
si sur ce site, dans la barre de recherche, vous tapez Cévennes, Aigual, Tarn, vous verrez que ce n’est pas la première fois que j’y vais. Et encore vous ne trouverez que mes séjours à moto. Car j’y suis allé bien d’autres fois.
Quand j’étais enfant avec mes parents.
Quand j’étais ados, lors de camps de vacances, en voyage en minibus ou avec des anes.
Mais aussi chez un copain en Lozère.

Je pense que je peux dire que c’est une région que j’aime.

C’était un week end à deux. En Vstrom 650, avec les valises.

Quand j’ai dis à ma passagère, tu n’as droit qu’à une valise, j’ai senti un grand désespoir. Ne rien pouvoir emmener.
Obliger de faire un tri, de ne prendre que le nécessaire.

Et en fait ... les valises de cette moto sont gigantesques.
ce qui donne

Des valises à moitié remplies :D

Donc nous sommes partis à deux, sur la Vstrom 650, équipée de valises et top cases

Direction, Florac, les gorges du Tarn, entre Causses et Cévennes.
Nous avons pris, classiquement la RN 88, à travers le Puy, Langogne, Mende

J’ai découvert Florac, alors que j’y passe une fois par an en moto et que pire, l’année dernière, nous avons campé à Florac avec les copains de la Royal association. Mais il est vrai que lorsqu’on est ensemble, on passe plus de temps au camping à se regarder le nombril en admirant nos belles motos, une boisson à la main, qu’à faire du tourisme culturels.

une très jolie bourgade de province, très mignone, entourée des hauts plateaux calcaires et des grandes montagnes boisées

Mais si nous sommes allés à Florac, c’est bien sur pour les gorges du Tarn, avec cette rivière qui serpente entre les causses.

Quoi de mieux pour appréhender le décor que de descendre la rivière sans bruit, au calme, sur l’eau.

Nous sommes mi mai, la saison commence, ce n’est pas un grand week end, nous sommes samedi, donc il n’y a que nous sur la rivière. On se laisser glisser, on rame un peu pour rester droit (enfin c’est surtout moi à l’arrière qui fait tout le travail ... ) l’eau est claire, le ciel bleu, la nature très verte. Le décor est grandiose. Les falaises autour de nous nous rendent tout petit

Bon, pour revenir sur terre, il y a bien eu quelques groupes de canoé qui nous ont un peu perturbé dans notre calme et paisible découverte de ces gorges.

J’avais prévu un parcours de 17 km ... ma passagère a commencé à avoir des courbatures, juste à entendre la durée et la distance. j’ai cru que j’allais doublement ramer ... ramer pour faire avancer le canoé tout seul et ramer pour que ma passagère ne m’en veuille pas d’avoir le cul trempé dans l’eau à 17° pendant 5H.

Et à l’arrivée , j’ai eu droit à un "déja fini" ...

On aurait voulu que ce parcours dure encore (mais sans les troupeaux de touristes )

Alors pour profiter encore de ces gorges, nous avons pris de la hauteur.

Autant je suis allé plusieurs fois dans ce coin, qu’il y a un endroit que je n’avais jamais vu. Un endroit au nom évocateur : le point sublime

Il porte bien son nom

Et cette Vstrom pour se promener sur cette route est une très belle découverte. Confortable et avec une vue panoramique, car on est bien assis droit.

Nous avons profité d’une boisson sur une terrasse, en face de nous, les Cévennes et le mont Lozère, à notre droite, le causse Méjan et au dessus de nous, les vautours qui se croisent et passaient à quelques mètre de notre point de vue. Ils sont majestueux ... et je les suspecte d’attendre que le motard rate un virage pour servir de nourriture ... car ils nous avaient bien à l’œil.

Le dimanche, retour par les Cévennes, le pont de Montvert, Villefort, puis l’Ardèche, les Vans, Privas et la vallée du Rhône.

La traversée s’est fait au milieux des genêts en fleur qui nous ont rempli les narines à chaque virage

Cette région regorge de toute petites route agréable en moto et je dirais même encore plus avec cette Vstrom.

Ces routes longent plein de cours d’eau où il fait bien bon de se baigner

et là encore cette moto, avec ses valises est vraiment pratique. Nos affaires, nos casques, nos blousons, tout tenaient dans ses grandes soutes.

On aurait presque pu aller à la rivière tout nu

Je vous passe le retour sur Lyon via l’autoroute. La moto fait le job, mais c’est ennuyeux.

Alors ces région ? ma passagère à adoré, elle a aussi aimé la moto et moi ? j’ai aussi aimé , la moto, la région et la passagère.

Une chose est sur ... il y aura encore des articles sur ce site qui se dérouleront dans cette région. A moto, ou à vélo ?

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.